29.10.2012

Ludmila Kovalenko

Elena Damiani

    Elena Damiani est née en 1979 à Lima. En 1999 elle a réçu un bachelor en architecture à Lima avant d’en refaire un autre dans le domaine d’Arts visuels en 2005. En 2010 elle est sortie avec un master de Goldsmith University à Londres.

    Elle est s’interesse à l’architecture comme à un moyen pour representer les diverses notions de paysages et société, tel que la rélation entre les constructions faites par l’homme et la nature.  Et comment les batiments sont capablent de faconner ce qui leur entoure, créant une sorte de structure rationelle pour nos vies.

    En prenant les ruines comme des représentations des toutes les créations faite par l’homme,  elles ont pour but de rappeler notre propre mortalité dans l’œuvre de Elena Damiani. La déconstruction et la recréation de sites ravagés lui permettent d’élaborer une sorte de poésie qui parle d’un territoire où les images oscillent entre un passé fragmenté et un futur proche. Les lieus qu’elle choisisse sont à la fois des portraits rétrospectifs et un aperçu prospectif vers l’avenir. Elena Damiani produit ses œuvres en utilisant des différents moyens afin d’arriver à des propositions où l’art récupère son potentiel allégorique.

    Elle est intéressée par la capacité connotative d’une image qui fait abstraction de son propre espace ainsi que du temps. Qui active l’imagination de l’observateur pour décoder ce qu’est représenté et de la projeter dans l’espace et le temps.

    L’ambiguïté d’échelle et du sujet ont de l’importance dans le travail de Elena Damiani, ni la nature ni la ruine génère un espace à interprétation individuelle où le spectateur se promène au-delà des événements figés et arrive par ce fait à des lectures diverses.

(texte repris de son site web) 

  1. type-and-porn posted this